En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies ayant pour but la réalisation de statistiques de visites. (Google Analytics, Facebook & Twitter)
Ok accepter En savoir plus
Londres Accueil
 
acebook
|
|
|
|
 Nous écrire
|
|
Adhésion en ligne
|
 Identification

Londres Accueil

Bienvenue à Londres !

 > Visiter Londres > Escapades hors de Londres

Escapades hors de Londres

31/03/2019
Image_8992
 
Bath, la plus belle ville d' Angleterre
 
Bath
 
 
Inscrite au patrimoine de l'UNESCO, Bath est réputée pour ses thermes romains et la beauté des batiments géorgiens du 18 ème siècle. Chargée d'histoire la ville témoigne d'un patrimoine riche et étonnant dont l'exploration se fait facilement à pied sur une journée.
 
 
Située à 180 Km à l'ouest de Londres dans la campagne vallonnée du Somerset, traversée par l'Avon, Aquae Sulis la ville romaine a été fondée pour bénéficier de sources chaudes à 46,5°C, les seules du Royaume Uni.
 
 
Commencer la viste par The Roman Bath, impressionnant et magnifiquement préservé et le musée des thermes.
A ciel ouvert, les bains  témoignent de la spendeur et de l'ingéniosité des romains à l'image du grand bain entouré de colonnes victoriennes chapeautées par des bustes d'empereurs romains.
 
Prendre l'audio guide pour un maximum d'anecdotes et d'explications.
Continuez la visite par l'Abbaye de Bath aux dimensions imposantes, exemple exquis du gothique anglais.
 
 
Les vitraux magnifiques rivalisent avec le plafond vouté en éventail.
Et pour compléter cette expérience inspirante, grimpez au sommet de la tour pour une vue exceptionnelle sur la ville.
 
 
Flanez dans Parade Gardens, les jardins le long de l'Aven, puis traversez Pulteney Bridge, le pont bâti d'inspiration italienne édifié en 1769 par Robert Adam.
 
Découvrez ensuite la Victoria Art Gallery qui présente des peintures classiques et modernes en entrée libre ou le Holburne Museum magnifique batiment situé dans Sydney Pleasure Gardens et ses tableaux de Gainsborough ...
 
 
Puis parcourez Bath l'élégante aux facades identiques, couleur miel de la pierre de Bath, au décorum classique typique de l'époque géorgienne.
 
 
Ne manquez pas The Circus la célèbre place qui vous menera au Royal Crescent de l'architecte John Wood.
 
 
Cette rue semi circulaire est bordée d'une trentaine de maisons victoriennes aux facades monumentales dont le summum d'élégance et de raffinement a servi de décor au film Vanity fair.
 
 
Le numéro 1 , transformé en musée offre une restitution intéressante d'une habitation de l'époque.
Regagnez la ville, pour marcher dans les pas de Jane Austen dont un centre lui est dédié, et terminez votre journée par une séance shopping dans les rues piétonnes d'Union Street ou de Milson Street.
 
 
 
 
Pour venir à Bath en train, 1h30 de trajet entre Paddington ou Waterloo et Bath Station
 
Liverpool, la cité des Beatles
Liverpool
 
 
Au NW de l'Angleterre, sur l'estuaire du fleuve Mersey, la 4ème ville d'Angleterre, résolument tournée vers l'avenir, ne manque pas d'intérêts. Avec plus de 2500 édifices classés, une variété considérable de styles architecturaux, des pubs bondés et chaleureux, une population multi culturelle et 2 clubs de foot, la découverte de la ville des Beatles mérite bien un week end.
 
 
 
Fondée en 1207, Liverpool stratégiquement située, devint un port majeur au 19ème siècle. Surnommée la deuxième ville de l'empire, elle subit de plein fouet la crise et une baisse de l'activité portuaire. Aujourd'hui en profonde mutation économique et touristique, la cité attire de nombreux touristes.
 
Le front de mer
 
 
Pier Head est un des lieux emblématique de la ville. La présence des trois grâces, le Royal liver Building (assurances), Cunnard Building (compagnie maritime) et Port of Liverpool Building (administration du port) forme un des fronts de mer les plus impressionnants du monde.
 
 
 
Le port marchand, classé au patrimoine mondial de l'UNESCO, est devenu un haut lieu touristique avec notamment Albert Dock édifié entre 1841 et 1848 par Jesse Hartley.
 

 
 
 
Les monuments emblématiques
 
L'hotel de ville édifié en 1754 dans un style géorgien extravagant, est le plus vieil édifice de la ville .
 
 
Saint Georges's Hall au style néo classique imposant
 
 
Situé sur l'artère principale Lime Street, il abrite un musée et des salles d'expositions.
 
 
Chinese Arch, marque l'entrée du quartier chinois et enjambe Nelson Street.
 
 
Les cathédrales
 
Particularité de Liverpool, la ville accueille 2 cathédrales dans Hope Street.
Church of Christ la cathédrale de tous les superlatifs.
 
 
C'est la plus grande église anglicane du Royaume Uni, la 5ème plus grande au monde. Cet ouvrage exceptionnel construit par Giles Gilbert Scott (inventeur de la cabine téléphonique rouge) au 20ème siècle présente de magifiques vitraux, un orgue et des cloches impressionnants.
 
 
La vue de la tour offre un panorama sur la ville à 360°
 
 
Christ Roi, la cathédrale catholique mérite une visite pour découvrir son architecture circulaire moderne et insolite.
 
 
 
Les musées
 
La ville abrite de nombreux et magnifiques musées ...
 
Walker Art Gallery et sa collection d'oeuvre pré raphaélites
 
 
Museum of Liverpool pour découvrir l'évolution le Liverpool
 
Lambanana de Taro Chiezo
 
 Tate la plus importante galerie d'art contemporain après celle de Londres.
 
 
Merseyside Maritime Museum, le plus grand musée maritime d'europe qui retrace 800 ans d'histoire maritime de Liverpool.
 
 
Les Beatles
 
 
Bien sur une visite de Liverpool mène sur les pas des quatre garçons dans le vent, originaire de la cité.
 
 
C'est dans le quartier des noctambules de Mathew Street que leur présence est la plus perceptible, avec le Cavern club où ils ont joué plus de 300 fois et The Grapes le pub où ils avaient leurs habitudes.
 
 
 
 
 
Un musée leur est dédié, the Beatles Story.
 
 
Dans la chanson Penny LanePaul McCartney évoque un quartier de son enfance.
 
Les centres commerciaux
 
Liverpool One avec 160 boutiques ou Metquarter et ses boutiques branchées et luxueuses, proposent de nombreuses enseignes de marques. Pour les accros du shopping, on peut y passer des heures, ainsi que dans les rues piétonnes du centre ville.

 
 
 
 
Clubs de football
 
2 clubs qui jouent en première league pour une même ville!
Everton FC et Liverpooll FC
 
 
Pour venir:
 
En train compter environ 2h40 pour le trajet London Euston à Liverpool Lime street
 
Oxford
Oxford
 
Ox  pour boeuf,  ford  pour gué
 
 
 
L’histoire de la ville est inextricablement liée à celle de son université, la plus ancienne du Royaume-Uni, et dont la création remonte à la fin du XIe siècle.
 
 
Construite sur les bords de la Tamise et du Cherwell, Oxford est façonné par la vie universitaire qui bat le pouls de la cité, qui compte plus de 30.000 étudiants dans 38 colleges et 6 Permanent Private Halls (fondations religieuses) pour 154.000 habitants
 
 
Oxford : histoire de la ville
 
Elle date de l’an 700, lorsque se fonda un prieuré « where oxen were wont to ford the Thames » (où les bœufs avaient coutume de passer à gué la Tamise), ainsi « Ox-ford ».
 
 
En 1214, l’université reçut une charte du Pape. 
L’arrivée des Frères de l’ordre des Prêcheurs en 1221 et des Franciscains en 1224 a contribué aux traditions catholiques aussi fortes d’Oxford.
En 1642, le roi Charles 1er s’y installa et la ville devint brièvement la capitale royale de l’Angleterre pendant la révolution anglaise. 
 
 
Aujourd’hui la ville est un centre d’activités religieuses importantes : tous les collèges ont une chapelle et plusieurs continuent à fonctionner comme des fondations religieuses. 
 
 
Oxford : un centre universitaire d'exception ! 
 
 
Au début du 1er millénaire,pour étudier un anglais devait aller à Paris à la Sorbonne, la première institution académique à cette époque.
 
 
Cependant, en 1167 tous les érudits anglais à Paris furent transférés à Oxford sur l'ordre d' Henry II.
 Il donna une charte royale à la ville, qui établit Oxford comme le centre académique le plus important d’Angleterre. 
 
 
Le modèle sur lequel est fondée l’université d’Oxford est très particulier et quasiment unique dans le monde anglophone. Seule l’université de Cambridge, grand rival d’Oxford, est réglé de manière identique.
 
 
Elle forme la quasi-totalité des élites politiques et intellectuelles du Royaume depuis des centaines d’années et représente la quintessence du système universitaire élitiste anglais. 
 
 
Quelques étudiants célèbres : 
 
Sir Thomas Wolsey, Sir Thomas More, Sir Christopher Wren, Dr Samuel Johnson, Lewis Carrol, Oscar Wilde, Clement Atlee, JRR Tolkien, Aldous Huxley, Graham Green, Indira Gandhi, Margaret Thatcher, Bill Clinton, Tony Blair, Hugh Grant… 
 
 
Quelques beaux bâtiments : 
 
  • Christ Church est l’un des plus grands et plus riches collèges. Il a été bâti en 1525 par le Cardinal Wolsey, puis en 1532 par Henri VIII après la disgrâce de Wolsey. Sa chapelle est la cathédrale, siège de l’évêché d’Oxford. On peut voir la cage d’escalier où certaines scènes du film Harry Potter ont été tournées, puis le réfectoire qui a inspiré les décors de quelques scènes des deux premiers films. 
 
Lewis Caroll y enseignait et s'en  est inspiré pour écrire Alice aux pays des merveilles
 
 
  •  La bibliothèque Bodléienne, une des plus riches bibliothèques du monde, et le dépôt légal du Royaume-Uni, qui reçoit un exemplaire de chaque livre édité en UK. Elle fut fondée en 1598 par Sir Thomas Bodley. 8 millions de volumes et 180 km de rayonnages. 
 
  •  La Radcliffe Camera, construite dans les années 1930, est la salle de lecture de la bibliothèque Bodléienne. 
 
  • New College, fondé en 1379 par l’évêque de Winchester et chancelier d’Angleterre, propose aux étudiants de nombreuses matières scientifiques et littéraires. Les 600 élèves habitent le collège ou les bâtiments voisins. Il devait à l’origine assurer l’éducation de jeunes prêtres et le développement d’une chorale. Il fut un des premiers collèges à accueillir des étudiants sans vocation religieuse et à exiger des érudits une responsabilité pédagogique. 

 
 

 
Cambridge
                                                
Cambridge               
                                                                                 
 
L’université de Cambridge a été fondée par les étudiants d’Oxford qui s’enfuyaient après les émeutes qui ont éclaté en 1209 entre étudiants et citadins, provoqués par le meurtre d’une femme par des étudiants.

 
Le plus ancien collège de Cambridge encore existant est Peterhouse, il a été fondé en 1284.
Cela fait près de 8 siècles que l’on étudie à Cambridge. 

peterhouse College

En dehors du prince Charles qui étudia à King’s collège, un autre personnage célèbre diplômé de l’université de Cambridge, Francis Crick, physicien britannique de 36 ans, décrivit en avril 1953 la structure de l’ADN, support du patrimoine génétique humain. Avec Jim Watson (biologiste américain de 24 ans), ils reçurent le prix Nobel de physiologie et de médecine en 1962
 
 

C’est dans le pub «The Eagle» que l’annonce de cette découverte fut faite par les deux compères en février 1953. Ce pub est connu aussi pour l’histoire de 2 étudiants morts brûlés vifs dont les fantômes hantent toujours les lieux. 
 
Puis faire une halte devant une oeuvre d’art dont s’est dotée le collège de Corpus Christy créée par un ancien élève dans les années 50, John Taylor.
 
Ce dernier réalisa ce garde temps en hommage à un autre horloger du 18e, John Harrison, inventeur de l’échappement ‘Grasshopper’ appelé plus communément échappement d’Harrison.
 
Afin de contrôler les facteurs tels que la température, les vibrations et la densité de l’air qui influencent la précision de l’heure, Harrison inventa un nouvel échappement qui permit d’améliorer cette précision.
 
 
 
Après 7 années de fabrication, cette horloge de 1,8 millions de dollars US est dévoilée au public par le professeur Stephen Hawking.
 
Son design très particulier représente le temps qui passe inéluctablement, chaque seconde est dévorée par la sauterelle chronophage posée au dessus du disque principal. L’insecte cache le fameux échappement d’Harrison.
L’horloge est synchronisée toutes les cinq minutes. Ce mouvement erratique reflète la vie et son irrégularité.
 
Incontournable lors de la visite, le King’s collège et sa chapelle.
 
En 1441, le King’s Collège comptait 12 élèves, 5 ans plus tard en 1446, 70 élèves y suivaient des cours, élèves exclusivement masculins.
 
 
C’est l’une des deux institutions royales et religieuses qu’Henri VI fonda,les garçons scolarisés à Eton étant systématiquement et exclusivement admis à King’s.
 
 
 
Kings College, Cambridge, Angleterre, UkUn des plus impressionnant bâtiment de la ville est la chapelle de King’s College, dont les travaux débutèrent en 1446 sous le règne d’Henri VI. Il fit tout pour que le collège, et plus particulièrement  sa chapelle, n’ait d’égal en splendeur ni à Oxford, ni à Cambridge.
 
Pendant ces 100 années qu’ont duré la construction de la chapelle, le style gothique a évolué en devenant perpendiculaire (voute en éventail que l’on retrouve aussi à Westminster).
 Henri VI ne vit jamais la chapelle terminée, il fut assassiné à la Tour de Londres en 1471. Ce sont ses successeurs Richard III et Henri VIII qui continuèrent sa construction et l’achevèrent près d’un siècle plus tard.

Le plafond pèse 1875 tonnes, et chaque voute 1 tonne. Les vitraux datent du 16e siècle, réalisés par des artistes flamands dont les ateliers étaient à Londres. Terminés ils furent acheminés en 1 mois à Cambridge par voies d’eau. 
Les vitraux sont en deux parties, la partie supérieure représente l’Ancien Testament et la partie inférieure la vie de Marie. A l’époque l’Angleterre était catholique. 

Pendant les bombardements de la 2e guerre, la plupart des vitraux ont été enlevés et stockés dans des caves puis réinstallés à la fin de la guerre. On suppose que si Cambridge a été épargné c’est probablement parce que Churchill avait passé un contrat avec Hitler : Heidelberg contre Cambridge.
 
Les vitraux illustrant la crucifixion dateraient de 1540-1542, période où Catherine Howard était la 3e épouse d’Henri VIII. Sous ces vitraux est posé un tableau de Rubens, acheté par un aristocrate anglais à un monastère de Louvain (Belgique) et offert à King’s College en 1959 pour la somme de £275.000 (ridicule).

La chapelle est coupée en deux, l’anti chapelle (vestibule) et le choeur pour les offices. Entre ces deux parties, le jubé en chêne massif marqué des initiales d’Henri VIII, dont on suppose qu’il a été fabriqué pendant le court règne d’Ann Boleyn entre 1533 et 1536.


Le bâtiment ‘le sénat’ dont l’architecture est différente des autres, est le lieu où les étudiants viennent regarder leurs résultats sur des panneaux d’affichage mais aussi celui de la remise des diplômes de fin d’études.
 
 
Une boutique se trouvant à quelques dizaines de mètres loue la toge de l’étudiant diplômé. Le toit du Sénat est aussi célèbre car il était le lieu de prédilection des étudiants qui l’escaladaient (1958) et sautaient de toit en toit. La police essayait de les en empêcher sans succès. En 2008, les anciens étudiants vinrent fêter les 50 ans de cet événement.
 
 
Marguerite d’Anjou, épouse d’Henry VI a fondé le Queen’s College.

A l’heure actuelle, il existe 31 collèges et toutes les matières y sont étudiées. Les 19.000 étudiants venant de tous les collèges de la ville se regroupent pour les cours magistraux mais bénéficient par tous petits groupes de cours en tutorats appelés "supervision".
 
 

Le recrutement des futurs étudiants se fait sur deux critères : obtenir les meilleures notes (A*uniquement) et avoir une passion pour la matière demandée. Les candidats retenus passent un entretien avec 3 professeurs qui est déterminant pour intégrer l’un des collèges.
 
Il y a très peu ou pas d’échec. Les frais de scolarité depuis septembre 2012 s’élèvent à £9.000 par an pour 3 ans minimum, voire 4 ou 5.
En 3e cycle, 1/3 des étudiants sont étrangers (Chinois surtout). 
 
Tous les Colleges entourent ou sont entourés d’immenses pelouses, interdites aux étudiants et aux simples mortels s’ils ne sont pas accompagnés d’un « Senior Member » de ces College ! 

 
Pendant leurs études les étudiants se déplacent en vélo, ils n'ont pas le droit d'utiliser de voiture ni de travailler pour se consacrer uniquement au travail !
 Il est étonnant de voir le nombre de vélos garés voire entassés contre les murs, dans des parkings spéciaux, à la gare, mais également dans le centre historique de la ville. 
 
 
Impossible de venir à Cambridge sans faire une promenade en barque sur la Cam!
 
Bletchley Park ou le décryptage du code Enigma
Bletchley Park
 
 
Lieu insolite à 30mn en train de Londres, le manoir de Bletchley Park fut le quartier général des services de renseignement britanniques au cours de la seconde guerre mondiale.
 
Une formidable machinerie créée par plus de 8500 agents secrets a permis aux Alliés de décrypter les communications des autorités militaires allemandes et de gagner la bataille de l'Atlantique contre les sous-marins allemands.
 
C'est l’un des lieux les plus secrets de l’Histoire de l’Angleterre pendant la seconde guerre mondiale : Bletchley Park, dont l’existence ne fut révélée au grand public que dans les années 80.
 
 
C’est là, qu’une équipe emmenée par Alan Turing, le père de l'intelligence artificielle, et composée de mathématiciens (dont une femme), de linguistes et d’un champion d'échecs parvint en 1941 à déchiffrer le code de l’Enigma navale allemande. Cette machine qui servait à encrypter les messages et équipait chaque division de l’armée nazie, offrait des millions de combinaisons et était réinitialisée chaque jour.
 
 
 On découvre  une reconstitution de la Bombe, l’énorme machine utilisée pour décrypter les messages, et le Colossum, pour encoder des messages
 
 
Il est très émouvant de visiter le bureau de Turing dans la hutte 8, de voir fonctionner la « bombe électromagnétique » qu’il avait mise au point et de se plonger dans l’atmosphère de la seconde guerre mondiale, extrêmement bien restituée dans chaque bâtiment du musée.
 
 
On peut également voir les décors et costumes du film « the imitation game » qui relate les évènements cruciaux qui se sont tenus à Bletchley, et ont permis de raccourcir la guerre d’environ deux ans.
 

Vous pourrez ainsi voir les costumes de Benedict Cumberbatch et Keira Knightley, les décors et les répliques des machines de décryptage ayant servi lors du tournage.

 

Saviez-vous que l’auteur de James Bond, Ian Fleming, était lui-même un espion et travaillait à Bletchley Park?

Secret d’Etat oblige, ce lieu était encore inconnu 30 ans après la guerre.

 

Bletchley Park

Hatfield House une des dix plus belles propriétés d' Angleterre

 

Hatfield House

 

 

Construite en 1611 par Robert Cecil, premier comte de Salisbury, Hatfield House, dans le Hertfordshire, figure parmi les dix plus belles propriétés d’Angleterre.

 

 

 

Elle est restée dans la même famille depuis toujours.

 

 

Le château, décoré pour recevoir la cour du roi James I, est un magnifique exemple du style jacobéen et les appartements d’Etat recèlent grand nombre de tableaux, peintures et tapisseries.

 

 

Les trois enfants d’Henri VIII, dont Elisabeth I, ont grandi dans le vieux palais adjacent au château, et la propriété abrite de nombreux objets qui lui ont appartenu.

 

 

,

Les jardins ont un charme fou et proposent des fleurs à profusion ainsi que des parterres enclos de buis ou des promenades sous des tonnelles de vigne vierge.
 

 

Accessible en 20 mn en train de King’s cross, c’est une excursion passionnante à faire en famille ou avec des amis.



 

Acces:

Train au départ de  King’s Cross station jusqu'à Hatfield Station

ou

Métro jusqu'à Finsbury Park puis train Hatfield Station

 

Hatfield House

 

Stratford-upon-avon la ville natale de Shakespeare
Stratford-upon-Avon
 

 La charmante ville de Shakespeare près d'Oxford, nous attendait sous un doux soleil printanier, nous avons  marché dans les rues comme d'autres jouent au jeu de l'oie : une maison musée numero 4,
 
 
 
un théâtre à la case 5,
 
 
un vieux restaurant Marloe pour la case Pause, et un guide poète qui  déclamait des poèmes de Shakespeare à la case Eglise !
 
 
Mais n oubliez pas la tentation des  barques sur l'Avon, et la Bible française retrouvée dans la cheminée de l'hôtel Swann !!
 
 
Et si vous avez la possibilité faites un détour pour découvrir le charmant cottage de Ann Hataway, la femme de Shakespeare.
 
 
 
Sandringham le refuge d'Elisabeth II
                 
Sandringham
      

L' escapade à Sandringham dans le Norfolk est bien agréable. Les guides locaux sont très sympathiques et disponibles.
 
La demeure, résidence privée et préférée des rois d’Angleterre depuis 1862, est très « photogénique ».
La reine Elisabeth II a coutume de célébrer là, l'anniversaire de la mort de son père le roi George VI  qui aimait plus que tout cette demeure, ainsi que son avènement. Elle y séjourne en famille de Noël à février.
La princesse Diana a grandi juste à coté.
 
La belle reine Alexandra est omniprésente. Dans le musée, une superbe collection de voitures anciennes ayant appartenues aux Windsor, ainsi que de belles porcelaines de Minton, de nombreux tableaux, meubles et sculptures sont préséntés.
 
Les jardins sont splendides et très fleuris.
 
Pour clore la visite, terminer par la chapelle que fréquente la famille Royale lors de son séjour annuel de plus de deux mois à Sandringham, pour une leçon d’histoire tout en admirant de superbes ornements en argent massif.


Pour plus de renseignements sur la résidence, cliquez ici

Visiter Londres

 Adhésion Calendrier Identification

Nos partenaires